top of page

Première année derrière moi

Pour commémorer ma première année en affaires, j'ai décidé d'écrire à ce sujet. Il est inhabituel pour moi de parler de moi-même ou de mon entreprise, mais j'ai pensé que ce serait bien que vous sachiez comment ça se passe. Vous êtes nombreux à me suivre depuis le début et vous vous demandez peut-être "Comment va Patricia ?", et j'espère que vous trouverez votre réponse ici. Tout d'abord, MERCI! L'année dernière, quand j'ai décidé de réaliser mon rêve de travailler le bois à temps plein, j'ai eu tellement peur! Mais beaucoup d'entre vous m'ont envoyé des mots encourageants et cela a vraiment fait toute la différence. Avoir des gens qui voient ton potentiel quand on ne le voit pas pleinement, ça m'a juste donné l'énergie supplémentaire dont j'avais besoin.


Ces derniers mois


Il y a un an, lorsque j'ai travaillé ma dernière journée à CN, j'étais une épave émotionnelle. C'était un moment tellement doux et amer, je quittais un emploi qui m'avait donné tant de stabilité au cours des 8 dernières années pour aller sauter d'une falaise vers qui sait quoi. Je n'avais jamais démarré d'entreprise, aucune idée de comment me commercialiser et aucune idée si je serais même rentable. Pour être honnête, j'ai encore beaucoup à apprendre en matière de gestion d'entreprise, c'est probablement le plus grand défi pour moi en ce moment. Le marketing de moi-même et de mon entreprise n'est pas une seconde nature pour moi, c'est l'aspect de posséder une entreprise auquel je n'étais pas préparé. Surtout à l'ère des médias sociaux, la présence en ligne est attendue si je veux une chance de survivre. Les six premiers mois d'activité ont été lents. J'étais aux prises avec un stress chronique, des migraines toutes les semaines qui duraient 24h-48h et mon anxiété était à son comble! J'avais beaucoup d'auto-guérison à faire avant de pouvoir être présente à 100% pour mon entreprise. Pendant ce temps, j'ai découvert le pouvoir de la méditation, d'écrire dans un journal et de la lecture. Depuis, j'utilise ces outils tous les jours et ce fut un parcours remarquable.


Mais même en travaillant sur moi-même, j'ai pu commencer à rencontrer plus de gens et de clients potentiels en vendant mes articles sur les marchés publics pendant les mois d'été.

C'était la première fois que j'interagissais avec des personnes à propos de mon art et cela m'a donné une fois de plus un regain de confiance qui me manquait. J'ai utilisé les connaissances que j'ai acquises pendant les mois d'été pour me préparer aux marchés de Noël.


De septembre à décembre, j'ai commencé à avoir une meilleure idée de ce que je voulais proposer à mes clients, j'ai un peu mieux compris leurs besoins. Cela m'a beaucoup aidé pour la saison des fêtes, j'ai pu préparer des articles dont je savais qu'ils se vendraient bien et seraient rentables. J'ai été agréablement surpris par les résultats des marchés de Noël qui m'ont laissé penser "I Can Do This". Jusque-là, je ne savais pas si je continuerais encore un an. En janvier, avec le soutien continu de ma femme, j'ai redoublé d'efforts et j'ai décidé de continuer à travailler à temps plein dans mon entreprise de menuiserie. J'ai commencé à en apprendre davantage sur la présence en ligne et j'ai essayé d'apporter des modifications à mon site Web et à mes autres plateformes en ligne. Les progrès et les résultats sont lents, mais ils sont visibles. J'essaie toujours de trouver ma niche, mais j'ai l'impression que je m'en rapproche.

J'ai hâte de voir ce qui s'en vient et j'espère que vous continuerez à suivre mon parcours au fil des ans !

Si jamais vous cherchez ce cadeau spécial pour quelqu'un ou peut-être un bel objet en bois pour réchauffer votre décor, consultez mon site !







30 vues0 commentaire

Comments


bottom of page